Archives par mot-clé : Archives municipales d’Angers

Le don patrimonial de documents, de manuscrits et de fonds d’archives au XIXe siècle. Le cas de la ville d’Angers (1870-1914)

Par Aurélie Coulon

Aurélie Coulon, Le don patrimonial de documents, de manuscrits et de fonds d’archives au XIXe siècle. Le cas de la ville d’Angers (1870-1914), Angers, mémoire de recherche de master 1 Histoire, document (métiers des archives), 2013, 69 p.

Le point de départ de cette étude, en écho au séminaire sur le don d’archives et de bibliothèques, de l’axe ALMA du CERHIO, est de réfléchir à un type de don particulier que serait le don patrimonial. Cette expression vise à recouvrir tout don d’objets, livres, documents isolés ou fonds d’archives à des institutions de ressources patrimoniales,   chargées de la conservation et de la communication du patrimoine. Les bibliothèques, les musées, mais aussi les muséums, arboretum ou jardins publics, les écoles et les centres d’archives reçoivent des dons de type patrimoniaux.

Le cas étudié, à savoir celui des institutions rattachées à la ville d’Angers de 1870 à 1914, offre justement une grande diversité dans les destinations possibles : bibliothèque municipale, bibliothèques populaires, bibliothèques scolaires, écoles communales, école régionale des Beaux-Arts, musée de peintures et de sculptures, musée d’archéologie ou musée Saint-Jean, galerie David d’Angers, musée Pincé, musée d’histoire naturelle, jardin des plantes, musée d’art industriel, théâtre, hospices. Les registres de délibérations du conseil municipal (série 1 D des archives municipales d’Angers) ont fait l’objet d’un dépouillement exhaustif sur plus de 40 ans permettant de recenser près de 400 dons de patrimoine écrit, « fruit des intérêts de la société civile »1.

Diverses raisons poussent les donateurs à accomplir un tel geste : un patriotisme national ou local, la reconnaissance, la promotion de l’art, d’une personne, ou encore une volonté d’encourager l’histoire, de favoriser les études, d’aider la recherche… On peut ici rejoindre les conclusions de Véronique Sarrazin dans son exposé du 22 février 2013 (Les dons à la bibliothèque municipale d’Angers au XIXe siècle : intentions et réception). Un profil type du donateur peut être dressé : c’est un homme né à Angers, artiste, professeur, médecin ou politique.

aurelie_coulon_copyright_p_63
1. Dominique Poulot , « De la raison patrimoniale aux mondes du patrimoine », Socio-anthropologie, n° 19, 2006.