Archives par mot-clé : Guide de sources

La base Guide des sources de l’histoire du féminisme en 2012 : faire vivre un outil documentaire (3)

Par Valérie Neveu

La base en ligne tirée du Guide des sources de l’histoire du féminisme a été livrée début 2010 à l’association Archives du féminisme. Consultable à l’URL www.archivesdufeminisme.fr/GDS, elle compte (en juillet 2012) 348 fiches descriptives de fonds conservés dans des centres d’archives, des bibliothèques, des associations et organismes divers. La recherche se fait d’abord sur des notices brèves, soit en mode « tous mots », soit sur des critères précis ; pour chaque fonds signalé, l’usager peut demander l’affichage d’une notice plus complète.

Depuis l’achèvement du travail initial, son administration est assurée par une adhérente de l’association conformément au cahier des charges qui incluait le transfert de compétences pour la gestion de la base. Sur le plan technique, le produit remplit parfaitement son office, c’est-à-dire qu’il donne la possibilité de mettre à jour les fiches existantes et surtout de signaler de nouveaux fonds : une trentaine depuis 2010. Néanmoins, quelques potentialités n’ont pas été pleinement exploitées, comme la dimension collaborative de la base, tandis que l’indexation matières initialement prévue reste « en devenir ». Quelques fiches ont été effectivement complétées, mais en l’absence de lignes directrices validées par l’association, les défauts inhérents à toute indexation libre sont vite apparus : redondance des mots-clés, emploi de synonymes pour une même notion, descripteurs partiels ou incomplets. Un travail de reprise semble nécessaire, en employant les techniques professionnelles adéquates : analyse préliminaire du contenu du document à indexer, usage d’un langage d’indexation contrôlé, réflexion sur le niveau d’indexation (termes génériques et spécifiques).

 

Dans son état présent et ses évolutions futures, le Guide des sources de l’histoire du féminisme en ligne constitue un intéressant exemple d’une application développée au carrefour de plusieurs activités universitaires.

Issu de la collaboration entre la recherche angevine et une formation professionnalisée, le Guide est d’abord un outil d’information sur les sources féministes utilisé quotidiennement par les chercheurs. Grâce à sa structure logicielle évolutive, il reste également un support de formation pour des étudiants en bibliothéconomie, au gré des améliorations qui pourront être apportées à la base, toujours en collaboration avec l’association Archives du féminisme.

 Billet précédent

 

Élaborer une base d’archives en ligne avec un outil libre (DaDaBik) (2)

Par Valérie Neveu

Le projet « Guide des sources du féminisme » a permis aux étudiants de se confronter directement à un logiciel libre (licence GNU-GPL) dans le domaine de l’informatique documentaire : DaDaBik, logiciel destiné à la mise en ligne d’une base de données. Cet outil générique permet de consulter, créer, modifier, supprimer les fiches d’une base préexistante, le tout via une interface web extrêmement souple et paramétrable. Les bases gérées avec DaDaBik sont accessibles de deux manières : via la consultation publique en lecture seule, ou via la plateforme de gestion en ligne réservée aux administrateurs.

Le travail sur DaDaBik a permis de faire comprendre concrètement aux étudiants les avantages aussi bien que les inconvénients des solutions libres, aujourd’hui activement défendues par une communauté de bibliothécaires-informaticiens passionnés, pas toujours en phase avec les besoins réels de la majorité des bibliothèques. Même avec un logiciel simple d’emploi comme DaDaBik, qui, dans sa version de base, ne nécessite en effet aucune connaissance d’un langage de programmation, de nombreux « à-côtés » surgissent, qui mobilisent bientôt des connaissances informatiques variées et assez pointues. Ainsi, le groupe de travail a dû acquérir ou conforter les connaissances de base relatives à la gestion des sites web : langage HTML, pratique d’un éditeur de texte avancé, choix d’un hébergeur, configuration d’un site web personnel, usage d’un logiciel de FTP, notions sur les briques PHP/MySQL… les étudiants ont été confrontés à la question du développement, incontournable dès lors que l’on décide de recourir à un logiciel libre. Au-delà de l’interface de base, insuffisante pour répondre aux besoins définis dans le cahier des charges, la recherche de solutions pour intégrer de nouvelles fonctionnalités, ou simplement pour modifier la présentation de l’interface, a conduit à des opérations de plus en plus complexes : modification de la feuille de style impliquant la manipulation de code CSS et de l’extension de Firefox, Firebug ; recherche de développements dans le forum utilisateurs de DaDaBik ; modification du programme par greffe de nouveaux codes dans les fichiers.

Tout au long de cette réflexion, les étudiants ont pu mesurer l’écart entre le rêve du « tout libre » et la réalité des compétences à mobiliser pour se servir d’un logiciel libre avec profit. Panacée pour certains, cadeau empoisonné pour d’autres, le logiciel libre ne doit pas s’envisager avec des a priori idéologiques, mais doit faire l’objet d’un choix raisonné. À travers l’expérience du Guide des sources, nous espérons avoir donné à nos étudiants les armes pour être capables de faire ce choix dans leur future vie professionnelle.

 

NB. Le logiciel se télécharge toujours sur www.dadabik.org, mais depuis juin 2012, son concepteur, Eugenio Tacchini, le propose sous une licence spécifique : le produit n’est plus ni libre ni gratuit (tarif à la bonne volonté de l’acquéreur, de 3 à 30 €).

Billet suivant

Billet précédent

Mettre en ligne un guide de sources d’archives : un projet du M2 Bibliothèques de l’université d’Angers (2009-2010) (1)

Par Valérie Neveu

  Le Guide des sources de l’histoire du féminisme a été publié en 2006 aux Presses universitaires de Rennes à l’initiative de l’association Archives du féminisme. Cet ouvrage « papier » a été pensé comme un manuel de référence traditionnel, divisé en chapitres méthodologiques, fiches descriptives des fonds, index. Cependant, on a envisagé dès sa conception une version web du répertoire des sources, seule capable de permettre une actualisation des données. Ce n’est qu’en 2009-2010, grâce à un travail collectif des M2 Bibliothèques dans le cadre de l’UE « gestion de projet » que cette idée a pu être concrétisée.

D’abord conçu comme un outil de recherche en archives, et élaboré essentiellement à partir de ressources archivistiques, Le Guide des sources de l’histoire du féminisme a paru néanmoins un support idéal pour développer un projet dans le cadre d’études en bibliothéconomie. Au-delà du contenu, c’est le processus de migration d’une forme papier à un produit en ligne qui constituait le cœur du projet. L’opération amenait à envisager les diverses étapes de la conduite d’un projet, d’abord sur le plan théorique, puis à le réaliser concrètement, en mobilisant des compétences transversales et communes aux métiers d’archiviste et de bibliothécaire :

–          cahier des charges, établi en collaboration avec le client (l’association Archives du Féminisme)

–          réflexion sur les outils

–          planification et découpage du travail

–          installation de la solution technique et alimentation de la base de données

–          finitions, contrôle qualité

–          réception par le client

Une réflexion complémentaire a été menée pour ajouter des fonctionnalités absentes de la version papier :

– Liens directs vers les centres d’archives détenteurs des fonds (sites, contacts)

– Procédures de recherche automatisée : recherches sur les index de la base ainsi qu’en texte intégral

– Indexation matières (mots-clés à affecter aux fiches descriptives des fonds)

 

Le cahier des charges établi, nous devions choisir un logiciel capable de répondre à nos besoins pour un coût minimal, faute de budget dédié à l’opération. Dans ce contexte, nous devions nous tourner vers l’univers du libre. Restait à trouver l’oiseau rare… Ce fut chose faite avec un logiciel qui avait été conseillé sur la liste de diffusion Biblio-Fr : DaDaBik.

Billet suivant