Museomix, la participation comme levier de la valorisation culturelle

Par Clémence Baudin et Antoine Billot

museomix
http://www.museomix.org/

Lors de la XIVe journée d’étude en archivistique d’Angers, Benoît Evellin et Vincent Hilléreau ont présenté le concept de MuseoMix. Le but de cette communauté, c’est ainsi qu’elle se définit, est de faire évoluer le concept de musée grâce à la participation du public et à la co-création de prototypes.

MuseoMix a été fondé en 2011. L’idée principale est de sortir du concept classique du musée où un expert commente les œuvres et le public écoute pour aller vers plus d’expérience utilisateur, c’est-à-dire repenser la place de l’utilisateur dans le musée, en intégrant de nouvelles pratiques comme l’utilisation des réseaux sociaux, et des technologies nouvelles même si la dimension numérique n’est pas une priorité. Pendant trois jours, les volontaires investissent le musée, constituent des équipes, cumulent leurs expériences et allient leurs compétences pour faire grandir un projet. Cela permet de stimuler la créativité de chacun des participants. Au musée ensuite de se saisir des innovations et de les réinvestir dans son quotidien. La devise est révélatrice : « People make museums » (les gens font les musées).

Un MuseoMix se prépare un an à l’avance. Il faut contacter les villes et les musées qui accepteront d’accueillir MuseoMix et recenser les bonnes volontés. L’idée est de faire travailler ensemble des profils différents, mélanger graphistes et artistes par exemple. Le tout est de pouvoir partager les différents points de vue pour mener à bien le projet. Une équipe s’organise autour des plusieurs pôles – communication, technologie, médiation, contenu – auxquels il faut ajouter les organisateurs et évaluateurs en soutien. Les rôles ne sont pas figés, ils permettent surtout de créer des équipes équilibrées.

Une fois MuseoMix lancé, le déroulement est le suivant. Il faut d’abord découvrir les lieux et prendre le temps de cette découverte : tout ne se remarque pas au premier regard. Ensuite, libre cours est donné à la créativité avec pour seule barrière les limites de la conservation des objets. Puis, les équipes essaient d’élaborer un prototype pour visualiser l’objet final. Enfin, il y a un échange avec les utilisateurs.

MuseoMix est un événement international). En 2015, il s’est déroulé dans dix musées et cinq pays différents (France, Suisse, Belgique, Canada, Mexique). D’autres événements[1] s’appuient sur la même philosophie : GaRemix pour réinventer l’espace urbain[2], BiblioRemix pour repenser les bibliothèques, le marathon sonore ChurchMix qui investit les églises.

________________________________________

[1] Le forum des archivistes programmé à Troyes du 31 mars au 2 avril 2016 propose un événement comparable.

[2] Par exemple à Lyon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.