L’exposition virtuelle « Archives et Démocratie » aux Archives de l’État en Belgique : la sensibilisation du citoyen commence par l’enseignement

Par Steeve Costeseque et Xavier Gelly

Voir la vidéo

geertrui_elautGeertrui Elaut, du service au public des Archives de l’État en Belgique, présente, à l’occasion de la journée d’étude du 6 février 2015, le projet Archives et démocratie, projet qui s’est concrétisé dans la mise en ligne d’une exposition et d’un espace pédagogique le 20 novembre 2009. L’objectif était de faire prendre conscience que les archives jouent un rôle sociétal important et qu’elles sont essentielles au bon fonctionnement des démocraties.

Deux types de publics étaient visés : les jeunes de 15 à 18 ans et les enseignants. Le choix d’une exposition virtuelle plutôt que physique s’est révélée être le plus adapté à ces cibles. Ont été prises en compte également des considérations organisationnelles et économiques : déplacement des écoles sur les lieux d’exposition de plus en plus difficile et coût de la muséographie. Au moment de la conception de l’exposition, les Archives de l’État n’avaient pas l’expérience de ce genre de réalisation. Il y avait peu d’exemples disponibles en dehors d’expositions virtuelles anglophones. Le projet a demandé beaucoup d’implications et de ressources. Le jour de l’inauguration du site, une journée d’étude s’est déroulée au Sénat et la publication scientifique Archives et démocratie a fait l’objet d’une présentation1.page_accueil_archives_democratie_be

Le site de l’exposition est construit en plusieurs niveaux avec des modules interactifs. Les thèmes sont limités et l’accent est mis sur l’aspect ludique via des jeux et des quizz. Le texte a été volontairement limité et l’interactivité systématiquement recherchée. Le site offre également une aide pédagogique pour les enseignants, accessible via un login, afin que ces derniers puissent développer certaines thématiques en classe.

bandeau_exercices_archives_democratie_be

En ce qui concerne les modules, le premier menu_archives_democratie_beexplique la notion d’archives. Il cherche également à dépoussiérer l’image classique des archives. Le second met en avant la position centrale du citoyen et le rôle des archives pour lui ainsi que pour la construction démocratique d’une nation. L’accès à l’information est un droit démocratique nécessitant une bonne gestion des archives. Elles doivent être accessibles, complètes, lisibles. Enfin le troisième module met en lumière quatre types de menaces pour les archives : la guerre, les dictatures, les violations des droits de l’Homme et enfin les catastrophes. Chaque cas est documenté, les discours trop théoriques sont évités.

Le site a reçu 82 000 visiteurs pour un temps moyen de 7 minutes. 1 300 enseignants ont créé un profil pour accéder aux ressources pédagogiques, ce qui est un succès.

À la fin de son intervention, Geertrui Elaut aborde la question de l’avenir de ce type d’action. D’après elle, au vu des restrictions budgétaires qui touchent la politique scientifique belge, cette démarche ne pourra pas être renouvelée dans les années à venir et fragilise donc une approche du public pourtant payante au vu du succès qu’elle a rencontré.

_______________________

1. Geertrui Elaut, Archives et démocratie : une introduction bibliographique, Miscellanea archivistica, Manuale, n° 61, Bruxelles, Archives générales du Royaume et Archives de l’État dans les provinces, 2009, 92 p.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *