Enquête en ligne sur les pratiques généalogiques

Le programme de recherche EnJeu[x] mène actuellement, dans le cadre universitaire, une enquête portant sur les pratiques de la généalogie à l’international. Nous vous invitons à répondre en cliquant sur le lien ci-dessous et à diffuser le questionnaire au plus grand nombre de généalogistes.

The  research program EnJeu[x] is conducting in the university setting, a survey concerning the genealogy practices . We invite you to answer by clicking the link below and to distribute the questionnaire to genealogists.

El programa de investigación enjeu [x] se está llevando a cabo en el ámbito universitario, un estudio de las prácticas de la genealogía internacional. Te invitamos a responder haciendo clic en el enlace de abajo y distribuir el cuestionario a los genealogistas.

http://sphinxol.univ-angers.fr/enjeux/enjeux_genealogie/index.htm?sphinxaspxid

enquete_genealogieL’équipe vous remercie.
The team thanks you.
El equipo le da las gracias.

Contact : mireille.loirat@univ-angers.fr

Autres billets : Cybergénéalogie et filiation
Le projet Généalogie, généanautie devant les archivistes français


7 réflexions au sujet de « Enquête en ligne sur les pratiques généalogiques »

  1. Non la libérations bien du camp est bien d’avril 1945 , mais comme je suis vieille et que j’écris vite et de tête je me trompe; Excusez moi.

    1. Bonjour .
      Peut-être avez-vous déjà trouvé ce que vous cherchez mais au cas où ce serait non, voici quelques pistes :
      Vous trouverez peut-être une aide sur ce site » Mémoire de la déportation. » Il doit même avoir des infos sur le camp de Pilzen lui-même. En écrivant aussi directement au camp concerné, on obtient parfois des renseignements intéressants car certains Camps ont un Mémorial avec des fiches récupérées grâce aux archives emportées à Moscou en 1945 par l’Armée Rouge, dont les camps ont obtenus des photocopies ou des transcriptions. Par ex: pour un déporté familial pour cause de résistance arrêté en octobre 1942 et parti par le convoi du 23 janvier 1943 depuis Compiègne (femmes vers Auschwitz et hommes vers Sachsenhausen-Oranienburg ) en écrivant directement à ce camp (mais j’avais son matricule d’interné et j’ai écrit en Anglais ), j’ai pu obtenir 2-3 fiches sur un court séjour à l’infirmerie du camp . Il est mort probablement liquidé par les nazis quelques jours avant le 22 avril 1945 date de la libération du camp par les Russes mais nous sommes émus d’avoir pu récupérer ces petites traces personnelles de lui là-bas.
      Internet permet de retrouver pas mal de choses de cette triste période. Bon courage, soyez persévérant.
      Fondation pour la Mémoire de la Déportation
      Cyrille Le Quellec
      30 boulevard des Invalides
      75007 Paris
      Téléphone : 01 47 05 81 26
      E-mail : internement.centredoc@fmd.asso.fr

      1. NB erratum : les dates de libération du camp de Sachsenhausen-Oranienburg par l’Armée Rouge, et mort de notre ancêtre en avril 1946, est celle du 22 avril 1946 et non pas 1945. Toutes mes excuses pour cette erreur de frappe sur l’année.

    2. Plzeň (Prononciation du titre dans sa version originale Écouter [ˈpl.zɛɲ] ; en allemand et en français : Pilsen) est le chef-lieu de la région du même nom, en République tchèque. cf Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *