Un docgame pour ne pas oublier Victor Boulande

Par Mélanie Bauducel et Émilie Papaix

Jean-Yves Le Clerc, chef du service Ressources à la direction des archives et du patrimoine d’Ille-et-Vilaine (35), est intervenu lors de la XIV ͤ journée d’étude en archivistique d’Angers pour présenter un docgame, un nouveau moyen de valorisation des archives auprès du jeune public. Cela fait déjà deux ans que les Archives départementales d’Ille-et-Vilaine se sont lancées dans la réalisation de ce projet novateur. Devant la difficulté à maîtriser toute la chaîne, elles ont choisi de faire appel à une assistance à la maîtrise d’ouvrage assurée par la société Limonade & Co. Le jeu est développé par la société lyonnaise Petit Homme.

Mais qu’est-ce que ce docgame ? Il s’agit d’un jeu en ligne intégrant des documents d’archives. Le but est de réaliser un webdocumentaire ludique pour le jeune public de dix à seize ans, en s’appuyant sur la bande dessinée. Actuellement en cours de finalisation, ce projet est le volet numérique de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale et s’inscrit dans la lignée de deux autres opérations : une création musicale sur les sons de l’arrière et la mise à disposition d’un instrument de recherche numérique1. Jean-Yves Le Clerc a insisté sur la forte dimension émotionnelle présente dans le jeu, puisque celui-ci repose sur des documents d’archives. Le titre du jeu lui-même, « Classe 1914 ne m’oubliez pas », est inspiré d’une carte de vœux qu’un jeune soldat de vingt-et-un ans, Victor Boulande, enfant de l’assistance, écrivit à son inspecteur. Les objectifs du jeu sont de sensibiliser les jeunes à l’histoire singulière de la Grande Guerre et à la vie d’un département de l’arrière, mais aussi de leur donner le goût de l’histoire tout en vulgarisant les archives. Le bénéfice espéré est l’élargissement des publics2.

CLASSE 1914 – Ne m’oubliez pas from Petit Homme on Vimeo.

Le docgame débute de manière classique par le choix d’une identité. Le joueur peut incarner un personnage parmi Louis, Pierre, Marie et Eugénie, tous nés en 1894. Il l’accompagne ensuite sur les bancs de l’école dans les années précédant la guerre, puis dans sa vie durant le conflit et, enfin, dans les tourments de l’après-guerre. Durant une partie d’environ deux heures, on peut choisir le destin de celui qu’on incarne, et participer à des activités ludiques, comme le passage du certificat d’étude. Des séquences, auxquelles sont intégrées des documents d’archives de tous types, se succèdent. Des renvois à d’autres documents d’archives contextualisés par des focus sont également présents tout au long du jeu. Les joueurs plus curieux peuvent approfondir leurs découvertes grâce à un blog (lescahiers.classe1914.bzh) et au site Histoire à la source.

Les Archives départementales d’Ille-et-Vilaine souhaitent faire de ce jeu un outil pédagogique en partenariat avec l’Éducation nationale. Ce n’est pas un outil purement historique, mais aussi ludique et pédagogique. Le service d’archives compte sur les médias sociaux pour créer une communauté autour du docgame et faire la publicité dans les établissements scolaires.

Le jeu sera disponible en ligne au printemps 2016. Le coût total – assistance à maîtrise d’ouvrage et réalisation – est de 42 000 euros, ce qui correspond globalement à l’enveloppe attribuée depuis quelques années systématiquement à la valorisation numérique des expositions du service. L’hébergement du jeu est assuré jusqu’en 2018.

_________________________________

1. [en ligne], disponible sur le site Histoire à la source édité par les archives départementales.

2. Actuellement, le site reçoit 150 000 visiteurs uniques par an et propose 6 millions d’images.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *