Scénographier le document écrit : l’exemple des archives départementales de Maine-et-Loire par Raphaël Aubrun

16 février 2013
Par

Compte rendu de la journée d'étude du 15 février 2013

 

Raphaël Aubrun est architecte-scénographe indépendant. Après des études à l'école des Beaux-Arts de Paris complétées par une formation d'architecte-urbaniste, il a travaillé dans une agence spécialisée en muséographie où il a éprouvé le soin apporté au dessin du mobilier, notamment de la vitrine, et le souci de servir le document. Il a beaucoup travaillé pour les archives départementales en Loire-Atlantique, dans les Deux-Sèvres ou le Maine-et-Loire. Son intervention propose de revisiter ces expériences sur des thèmes divers.

L'exposition Clichés barbares aux archives départementales de Maine-et-Loire présentait la particularité de proposer onze dessins réalisés par Jeanne Letourneau en déportation. Le choix était de favoriser le recueillement et le rassemblement : la table était ronde et les visiteurs en face à face. Un film a été réalisé avec des zooms sur le grain du document.

L'exposition sur la loi de 1905, plus colorée, comportait inversement beaucoup de documents. Là encore, le média vidéo a été proposé pour favoriser l'immersion des scolaires. Des archives et des hommes dans les Deux-Sèvres était une exposition inaugurale et de grande ampleur. L'éventail des supports et des formats était ouvert. Dans L'école en Anjou sous la Troisième République aux archives départementales de Maine-et-Loire, les objets accompagnent le document, les photographies sont grand format.

Le souffle du printemps sur mai 68 aux archives départementales de Loire-Atlantique supposait de mettre en scène des documents très contemporains parfois de mauvaise qualité ou en très mauvais état. D'où l'idée de travailler uniquement sur des reproductions et de les coller au mur.

Verdun utilisait des tôles d'acier suspendues, un espace ouvert et fermé à la fois. Le mobilier de l'exposition André Leroy était fabriqué, dans un souci de développement durable, avec des arbres contemporains du pépiniériste. Pour Raphaël Aubrun, il est aussi nécessaire de travailler sur l'éthique des matériaux1.

La mémoire des Ducs de Bretagne en Loire-Atlantique permettait un travail sur le soclage. Histoire et historiens en Anjou aux archives départementales de Maine-et-Loire a permis de concevoir des vitrines réutilisables par le service. La scénographie tournait autour du feuillet, du livre ouvert, tout en travaillant encore des matériaux bruts. L'intérêt des tôles d'acier est que l'on peut utiliser des aimants pour fixer les documents.

Pour les scénographes, il est important d'avoir du temps avec l'équipe des archives, de s'imprégner des lieux. Le document prime et le scénographe produit un écrin. Il y a une bonne alchimie avec le média vidéo. Il s'agit de créer une ambiance et non un décorum. Un bon scénographe est-il celui dont la scénographie ne se voit pas ?

 

_____________________________________

1. Le mobilier de l'exposition L'école en Anjou a été récupéré par Emmaüs.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs : , , , ,

Posté dans : Pratiques professionnelles - Cadre théorique et outils

Laisser un commentaire

Recherche


Carnets de recherche