Les dons d’archives et de bibliothèques XIXe-XXIe siècle. De l’intention à la contrepartie

Paru aux Presses universitaires de Rennes, sous la direction de Bénédicte Grailles, Patrice Marcilloux, Valérie Neveu et Véronique Sarrazin, avec le soutien de l’université d’Angers.

Ni manuel ni encyclopédie du don patrimonial, cet ouvrage a l’ambition de replacer le geste du don de documents dans le contexte plus général du don comme créateur de lien social, de l’envisager dans sa dynamique de circulation dans la société et de s’interroger sur la nature symbolique de la relation qui se noue entre donateurs et donataires. Dépouillé de ses habits juridiques, le don d’archives ou de bibliothèques se révèle partiellement singulier. Le donateur s’y défait d’un bien en faveur d’un bénéficiaire collectif et anonyme ; l’établissement bénéficiaire est réellement le médiateur du don, lieu de conservation et de transmission de l’objet donné vers son destinataire réel, le public.

En savoir plus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.