Autour du centre de ressources de la MSH d’Angers. Le recueil des besoins

Après avoir synthétisé les expériences, le groupe s’est consacré au recueil des besoins (en 2011). Des questions méthodologiques se sont posées. Il convenait en effet d’interroger des chercheurs et ce, pour deux raisons. La première est bien sûr de collecter leurs avis. La seconde est de générer un intérêt et une adhésion au projet.

Périmètre

Emmanuelle Jarry avait tenté en 2008 d’approcher, à l’aide d’un questionnaire complété par des entretiens ciblés, les besoins documentaires des différents chercheurs rattachés à la MSH. Nous avons décidé, quant à nous, de définir un périmètre restreint de personnes spécifiquement impliqués dans le fonctionnement des laboratoires et de MSH-Confluences et présents dans les organes de gestion : conseil de Confluences, direction de l’UFR, conseil de gestion de l’UFR, conseil scientifique de l’université. Ont été retenus les différents directeurs de laboratoire et de centres transversaux, les responsables d’axes, la directrice de Confluences, le directeur de l’UFR, l’assesseur à la recherche.

Méthode

Par ses entretiens et par l’étude du fonctionnement de la MSH, il s’agit aussi de faire émerger des besoins non exprimés spontanément mais néanmoins identifiables. Pour cette raison, l’entretien doit aussi délivrer des informations sur ce qui est potentiellement envisageable et exposer l’utilité de certains outils (par exemple méta-moteur ou archives ouvertes). Afin d’évaluer qualitativement, un coefficient d’intérêt est attribué à chaque outil au cours de chaque entretien. À partir des données recueillis, un graphique de type radar est établi permettant de visualiser les besoins et leur intensité.

Fig. 1. Besoins des chercheurs de la MSH d’Angers. Auteurs : Naïma Bouabidi, Marion Brangeon, Margot Charon, Claire Cotard, Ségolène Cuerq, Margot Georges, Charline Revardeau, Justine Wallet (master Histoire et Métiers des archives, option Gestion des services), 2012.

 

On constate que de nombreux besoins ne sont pas couverts par le centre dans sa configuration actuelle et ne peuvent pas être couverts par un centre exclusivement documentaire, notamment ce qui concerne la conservation et la gestion des données issues de la recherche et les archives sonores et audio-visuelles.

Le recueil des besoins fait l’objet de l’annexe 3 du rapport final et la grille d’entretien figure en annexe 4. Une analyse synthétique se trouve p. 6-7 du rapport final.

Le groupe, à partir des différents éléments d’analyse, peut désormais bâtir différents scenarii.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.