Le centre de ressources et d’information de la MSH d’Angers : moyens humains et matériels

Evaluer toutes les implications d’un projet à géométrie variable était impossible. Le choix a été fait de donner des fourchettes d’évaluations comme aide à la décision. Il convient en effet d’arrêter une stratégie et de décider d’une politique documentaire pour la MSH dans un contexte incertain.

Un.e chef de projet, ingénieur.e de recherches

L’accent a été mis sur les nécessaires moyens humains et les compétences professionnelles spécifiques indispensables. Dans cet esprit, une fiche de poste et une fiche fonction ont été rédigées, conformément aux formulaires mis en place par l’université. Elles se trouvent en annexes 6 et 7 du rapport final. L’emploi-type de référence est celui de chargé.e de ressources documentaires (corps IGE, BAP F, Famille Information scientifique et technique, collections patrimoniales).

Un financement à trouver

La mise en place du centre ne pourra être envisagée que dans le cadre de financements croisés. Le groupe s’est efforcé d’identifier les différents modes de financement pouvant être actionnés en fonction des outils et des modules (annexe 5 du rapport final).

 

Fig. 1. Identification des financements possibles. Auteurs : Naïma Bouabidi, Marion Brangeon, Margot Charon, Claire Cotard, Ségolène Cuerq, Margot Georges, Charline Revardeau, Justine Wallet (master Histoire et Métiers des archives, option Gestion des services), 2012.

Il est bien évident que tous ces modes de financement ne pourront pas être sollicités et/ou obtenus. Des choix devront être faits et de priorités fixées.

L’ensemble du projet a fait l’objet d’une présentation en février 2012. Quelques mois après, il est déjà possible d’esquisser un bilan.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.