Film, son and photographie : un dossier proposé dans ARC magazine

Nous présentons ici un ensemble de quatre articles proposés en décembre 2020 dans un dossier thématique sur les archives audiovisuelles, sonores et photographiques par ARC Magazine, le bulletin de l’association des archivistes du Royaume-Uni et de l’Irlande, Archives and records Association. Y sont présentés deux programmes de numérisation et de valorisation. Le premier, « Unlocking the sound heritage » (que nous pourrions traduire par « Ouvrons le patrimoine sonore »), est financé par le fonds du loto national du patrimoine et piloté par la British Library. Il finance une dizaine d’institutions de conservation à travers le Royaume-Uni pour numériser et diffuser plusieurs centaines de milliers d’enregistrements sonores. Trois initiatives issues de ce programme sont présentées dans ce numéro : la numérisation de cassettes audio au sein de la structure The Keep à Brighton, le site Internet de la British Library « Si les foyers avaient des oreilles » (If Homes Had Ears) et enfin l’usage éducatif d’une collection de 48 témoignages oraux concernant le bombardement de Bristol pendant la Seconde Guerre mondiale. Le second programme, « Making the Future in Northern Ireland », est coordonné par plusieurs institutions dont le bureau des archives publiques d’Irlande du Nord. Structuré en 9 thématiques, il invite la population à s’emparer des archives pour découvrir le passé. La variété des projets illustre divers enjeux autour de la conservation et la valorisation de ces archives.

Site Internet du programme nord-irlandais Making the future

Ils constituent tout d’abord une manière de diversifier les publics des archives. Le projet If Homes Had Ears présente une série de témoignages sur la vie domestique remontant aux années 1880. Les concepteurs ont organisé ces témoignages en cinq zones d’une maison :  la chambre, le salon, la cuisine, la salle de bain et le jardin. Ils ont cherché à représenter une diversité d’époques, de régions et de milieux sociaux et abordent également des sujets tabous comme l’avortement, la menstruation ou les rites funéraires. Fruit d’un long travail d’identification des sources, ce site vise à toucher un public moins académique, à un moment où les confinements amènent chacun à réfléchir à sa notion de foyer.

Les différents articles rappellent également l’importance d’une médiation des contenus. Les témoignages relatifs au bombardement de Bristol s’intègrent dans une collection plus large “A Town in the West Country” (« une ville du Sud-Ouest de l’Angleterre ») conservée dans les bibliothèques de Bristol et utilisée dans un cadre pédagogique, auprès d’enfants de 10-11 ans afin de leur faire découvrir l’exploitation  des sources historiques. Cette réflexion sur l’usage des archives se retrouve dans l’un des projets soutenus par le programme « Making the Future in Northern Ireland », qui propose à de jeunes Youtubeurs d’utiliser des archives audiovisuelles pour discuter du genre et des discriminations, les invitant ainsi à développer leurs compétences en réalisation de vidéos tout en les faisant réfléchir sur ces thématiques de société.

Ces projets ont en effet également pour point commun d’encourager à la création. Pour son site Internet sur la vie domestique, la British Library fait appel à des étudiants pour créer son environnement sonore. Les enfants qui participent au projet sur la ville de Bristol réutilisent les matériaux sonores pour produire des saynètes sous la direction d’un acteur professionnel et d’un auteur dramatique. En Irlande du Nord, un projet associant 25 femmes issues d’une région rurale fortement touchée par le conflit nord-irlandais les a amenées à réaliser cinq courts documentaires soulignant le rôle des femmes dans leur région. Un autre projet réunit de nouveau des femmes d’Irlande du Nord pour échanger sur les textiles, les costumes de théâtre ou l’histoire de la mode. Chacune a été invitée à créer des cartes postales brodées à partir de collections d’archives, ensuite mises en ligne sur le site Internet du programme.

Enfin, la numérisation de cassettes audio dans le centre d’archives de Brighton  nommé « The Keep » montre les difficultés techniques posées par les supports audio et audiovisuels, même très répandus. L’auteur évoque ainsi la prise en charge d’une collection de cassettes sur l’histoire locale de la fin du XIXe siècle et du XXe siècle. La plupart de ces enregistrements datant des années 1970, étant relativement courts et conservés sur un support en bon état, ils ne présentaient pas a priori de difficulté pour la numérisation. Cependant les bobines de plusieurs cassettes étaient endommagées et ont dû être remplacées, une réparation qui aurait pu être plus importante si la collection avait été numérisée plus tard ou même impossible pour une institution de conservation ne disposant pas des moyens de The Keep.  

Ces projets montrent donc que la restauration et la numérisation des archives sonores, audiovisuelles et photographiques constituent un enjeu pour la conservation du patrimoine et offrent une variété de possibilités de valorisation créatives, collaboratives et éducatives. La médiation plus aisée de ces archives contribue au succès de ces actions, attirant l’attention sur la nécessité de préserver ces sources de l’histoire.

Manon Gimeno et Morgane Neveu, étudiantes du master 2 Archives

Film, sound and photography: a dossier proposed in ARC magazine

We present here a set of four articles proposed in December 2020 in a thematic dossier on audiovisual, sound and photographic archives by ARC Magazine, the newsletter of the Archives and Records Association of the UK and Ireland. The first one, “Unlocking the sound heritage”, is financed by the National Heritage Lottery Fund and led by the British Library. It funds a dozen preservation institutions across the UK to digitize and disseminate several hundred thousand sound recordings. Three initiatives from this program are presented in this issue: the digitization of audio cassettes at The Keep in Brighton, the British Library’s website “If Homes Had Ears” and finally the educational use of a collection of 48 oral testimonies concerning the bombing of Bristol during World War II. The second program, “Making the Future in Northern Ireland”, is coordinated by several institutions, including the Public Record Office of Northern Ireland. Structured in 9 themes, it invites the population to seize the archives to discover the past. The variety of projects illustrates the various issues surrounding the preservation and valorization of these archives.

First of all, they are a way to diversify the archives’ audiences. The If Homes Had Ears project presents a series of testimonies on domestic life dating back to the 1880s. The designers organized these stories into five zones of a house: the bedroom, the living room, the kitchen, the bathroom and the garden. They have sought to represent a diversity of eras, regions and social backgrounds and also address taboo subjects such as abortion, menstruation or funeral rites. The result of a long process of identifying sources, this site aims to reach a less academic audience, at a time when confinements are leading everyone to reflect on their notion of home.

The various articles also remind us of the importance of mediating content. The testimonies relating to the bombing of Bristol are part of a larger collection “A Town in the West Country” kept in the libraries of Bristol and used in an educational context, with children of 10-11 years old in order to make them discover the use of historical sources. This reflection on the use of archives is reflected in a project supported by the “Making the Future in Northern Ireland” program, which proposes to young Youtubers to use audiovisual archives to discuss gender and discrimination, thus inviting them to develop their video-making skills while making them reflect on these societal issues.

What these projects have in common is that they encourage creativity. For its website on domestic life, the British Library calls on students to create its sound environment. The children who participate in the Bristol project reuse the sound materials to produce skits under the direction of a professional actor and playwright. In Northern Ireland, a project involving 25 women from a rural area heavily affected by the Northern Ireland conflict led them to make five short documentaries highlighting the role of women in their region. Another project again brought together women from Northern Ireland to discuss textiles, theatrical costumes and the history of fashion. Each woman was then invited to create embroidered postcards from archival collections, which were then posted on the program’s website.

Finally, the digitization of audio cassettes in the Brighton archive center called “The Keep” shows the technical difficulties posed by audio and audiovisual media, even when they are widespread. For example, the author discusses the care of a collection of tapes on local history from the late 19th and 20th centuries. Most of these recordings date from the 1970s, are relatively short and are preserved on a medium in good condition, so they did not a priori present any difficulty for digitization. However, the reels of several tapes were damaged and had to be replaced, a repair that might have been more extensive if the collection had been digitized later or even impossible for a conservation institution lacking the resources of The Keep. 

These projects thus show that the restoration and digitization of sound, audiovisual, and photographic archives is a challenge for heritage conservation and offers a variety of creative, collaborative, and educational opportunities for valorization. The easier mediation of these archives contributes to the success of these actions, drawing attention to the need to preserve these sources of history.

Source : ARC Magazine, Archives and records association bulletin (UK ans Ireland).

Manon Gimeno et Morgane Neveu, Master’s Degree students in Archival Studies, Angers University



Citer ce billet
Alma (2023, 16 février). Film, son and photographie : un dossier proposé dans ARC magazine. ALMA. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/az02

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.