Live-tweet de la journée du 15 février 2013

Il était possible de suivre la journée d’étude sur tweeter avec le hashtag (pardon ! mot-dièse)  # jearchives13. Ce live-tweet a été archivé en pdf-A.

Avant de le consulter quelques éléments d’explications :

– les messages sont dans l’ordre suivant : du plus récent au plus ancien. Il faut donc commencer par la fin et remonter les messages pour rétablir le bon ordre conversationnel

– un message avec un nom d’utilisateur précédé du signe @ est une réponse à cet utilisateur

– RT signifie que l’on ré-adresse le message de quelqu’un

Nous remercions particulièrement brullier7, dhamard et limonadeandco, ainsi que tous ceux qui ont bien voulu réagir en direct.

 

Pour consulter, le live-tweet archivé : live_tweet_je_angers_2013.

 

On peut aussi  les consulter les billets suivants :

La place des expositions d’archives aux Archives de Maine-et-Loire (1980-2002)  par Elisabeth Verry

Les publics des expositions d’archives : essai d’approche quantitative et qualitative par Brigitte Guigueno

Les publics des expositions des archives départementales de Maine-et-Loire par les étudiants du M2 Métiers des archives (Hugues Brochet, Maxime Cormier, Guillaume Coupevent, Côme de Guérines, Nicolas Massard, Lucie Perrault, Camille Ruchaud, Benjamin Rullier, Océane Valencia).

Scénographier le document écrit : l’exemple des archives départementales de Maine-et-Loire par Raphaël Aubrun

Les sites multimédias des Commémorations nationales et les documents d’archives par Jean-Baptiste Auzel

Expositions pluridisciplinaires : la place du document. L’exemple de l’exposition ‘‘1917’’ au Centre Pompidou-Metz par Claire Garnier

Les archives mises en exposition par Sophie Mariani-Rousset, maître de conférences en psychologie, Université de Franche-Comté.

 L’écrit dans l’exposition. Formes et réceptions par Florence Andreacola

Entre capteurs et Eye tracking, une approche innovante des publics de musée : présentation de l’équipement d’excellence Matrice par Denis Peschanski

 

Et pour conclure la journée, nous avons bénéficié d’une visite commentée de l’exposition « Too Web or Not to Web », Xe triennale internationale des mini-textiles, Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine. Merci au musée de nous avoir accueilli, merci à notre guide.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.