Tous les articles par Alma

Diversité et inclusion dans les archives au Royaume-Uni et en Irlande

Nous synthétisons ici des articles issus d’un dossier publié en novembre 2020 dans Arc Magazine par l’Archives and Records Association du Royaume-Uni et d’Irlande sur les questions de diversité et d’inclusion. Les quatre articles présentés ici abordent le sujet du point de vue de la profession, des restitutions d’archives aux pays producteurs, et de la valorisation des archives.

Comme le relate l’article de Karen Macfarlane, ce dossier s’inscrit dans une réflexion récente de l’association sur sa propre responsabilité dans l’absence de diversité des archivistes. Elle résume les événements qui ont mené à sa création, en particulier les réunions publiques qui ont eu lieu après la conférence de l’ARA de 2019 afin de réfléchir à ce qui devait être fait pour améliorer la situation. Cependant, malgré des efforts remarqués, les progrès ont été insuffisants et les archivistes ont décidé de devenir acteurs du changement en luttant contre le racisme à leur échelle. Cela a donné lieu à une déclaration publiée sur Twitter et sur la liste de diffusion professionnelle NRA-Archives. La première partie de la déclaration fait état des problèmes qui alimentent le racisme structurel, comme la « fragilité blanche » — un mécanisme de déni ou de défense activé par les personnes blanches face aux inégalités raciales —, un manque de diversité parmi les postes à fortes responsabilités ou un enseignement de l’histoire qui exclut les personnes non blanches. La dernière partie de la déclaration invite les archivistes à réfléchir aux mesures qui pourraient être prises au niveau individuel (soutenir les personnes victimes de racisme, se documenter sur le sujet…) comme collectif (valoriser des parcours d’archivistes plus variés, encourager l’ARA à être plus inclusive…).

Continuer la lecture de Diversité et inclusion dans les archives au Royaume-Uni et en Irlande

“The case of Ahmad Vs. University of Michigan” : quelle définition des archives publiques aux États-Unis ?

“The case of Ahmad vs. University of Michigan” est un article datant de mars/avril 2021, tiré de la revue Archival Outlook éditée par la Society of American Archivists (SAA). Il traite d’une question qui faisait alors débat aux États-Unis, autour de la possibilité de communiquer des archives privées par des services publics d’archives. La communication des archives privées dépend en principe des accords passés avec le donateur, ce qui a des conséquences sur la collecte de ces fonds par les archivistes. Se pose notamment la question suivante : ce type d’archives est-il soumis à la loi sur la liberté d’information, dite FOIA (Freedom of Information Act) ?

Continuer la lecture de “The case of Ahmad Vs. University of Michigan” : quelle définition des archives publiques aux États-Unis ?

Simon-Olivier Gagnon, « Archives de radios communautaires et universitaires. Éléments pour une ethnologie archivistique », séminaire du 18 novembre 2022

Simon-Olivier Gagnon, doctorant en archivistique à l’université Laval au Québec était l’invité du séminaire Alma le 18 novembre dernier, pour présenter ses travaux de thèse sur les radios communautaires et universitaires. Lors d’un séminaire autour du programme Archives d’en bas, il avait déjà présenté une première approche de son terrain. À l’occasion d’une mobilité d’un mois à l’université d’Angers, il revient plus longuement sur sa méthodologie d’ethnologie archivistique, dont il précise quelques caractéristiques.

Continuer la lecture de Simon-Olivier Gagnon, « Archives de radios communautaires et universitaires. Éléments pour une ethnologie archivistique », séminaire du 18 novembre 2022

La New York Public Library. Rencontre avec Meredith Mann.

Le projet Archimed a pour objectif d’analyser les usages d’archives de la recherche biomédicale par les associations de lutte contre le sida, à travers une étude comparée entre la France et les États-Unis. Il se concentre sur trois associations : Aides, Act Up Paris et Act Up New York dont le fonds est en partie conservé à la New York Public Library (NYPL). Un séjour de recherche nous a permis de découvrir cette institution cet été et de nous entretenir avec une bibliothécaire (librarian) de la Division des archives et manuscrits, Meredith Mann, en charge de l’accueil et de l’orientation des lecteurs.

Quand la New York Public Library a-t-elle été créée ? 

La New York Public Library résulte de la réunion de deux bibliothèques créées par les mécènes John Jacob Astor et James Lenox, et ouvertes respectivement en 1849 et 1877. À sa mort en 1886, le gouverneur de New York Samuel J. Tilden lègue l’essentiel de sa fortune pour la création d’une bibliothèque et d’une salle de lecture gratuites à New York. Face aux difficultés financières des deux premières, il est décidé en 1895 de regrouper les trois initiatives en une seule entité, The New York Public Library, Astor, Lenox and Tilden Foundations. Un bâtiment monumental est érigé sur la 5e avenue et ouvre ses portes en 1911.

Continuer la lecture de La New York Public Library. Rencontre avec Meredith Mann.

PROGRAMME 2022-2023 DU SEMINAIRE ALMA

Séance 1 : vendredi 28 octobre 2022 de 14h30 à 16h30, Archives départementales de Maine-et-Loire

Edouard Vasseur (Ecole nationale des chartes) : Charles Braibant (1889-1976), itinéraire d’un directeur général des Archives de France

Séance 2 : vendredi 18 novembre 2022 de 14h00 à 16h00,  amphi F

Simon-Olivier Gagnon (Université Laval, Québec), Archives des radios communautaires et universitaires. Eléments pour une ethnologie archivistique. 

Séance 3 : vendredi 9 décembre 2022 de 15h00 à 18h00, Amphi La Passerelle

Archives de communautés, d’histoire et de mémoire des organismes communautaires et culturels à Québec. Echanges autour d’une enquête en cours sous la direction d’Annaëlle Winand.

Séance de séminaire conjointe entre l’Université d’Angers et l’Université Laval, dans le cadre du programme Archives d’en bas

Edouard Vasseur, “Charles Braibant (1889-1976), itinéraire d’un directeur général des Archives de France”, 28 octobre 2022

Le 28 octobre dernier, le séminaire Alma accueillait Edouard Vasseur, professeur d’histoire des institutions, diplomatique et archivistique contemporaines à l’École nationale des chartes. À partir des publications littéraires et professionnelles de Charles Braibant, de ses archives personnelles aux Archives nationales et d’archives publiques (ministère de la Marine, Archives de France et Préfecture de police), Édouard Vasseur dresse le portrait d’un archiviste, homme de lettres et de paix du 20e siècle.

Charles Braibant, directeur des Archives de France, et Wayne C. Grover, archiviste des Etats-Unis en 1952  (Source : NARA)

Continuer la lecture de Edouard Vasseur, “Charles Braibant (1889-1976), itinéraire d’un directeur général des Archives de France”, 28 octobre 2022