Archives de catégorie : Pratiques professionnelles

PROGRAMME 2021-2022 DU SÉMINAIRE ALMA

Séance 1 : vendredi 15 octobre 2021 de 15h00 à 18h00, La Passerelle

Bénédicte Grailles (Université d’Angers, TEMOS), Jean-Philippe Legois (Cité des mémoires étudiantes), Anne Klein (Université Laval, Québec), Annaëlle Winand (Université Laval, Québec) : Autres archives, autres histoires : Les archives d’en bas au Québec et France. Réflexions croisées autour d’un programme de recherche.

Séance de séminaire conjointe entre l’Université d’Angers et l’Université Laval.

Séance 2 : vendredi 19 novembre 2021 de 10h00 à 12h00 salle Germaine-Tillion de la Maison de la recherche Germaine-Tillion,

Céline Guyon (présidente de l’Association des archivistes français), S’engager pour le droit des citoyens

Damien Hamard : réguler, légitimer, s’affirmer. L’Association des archivistes français au cœur des réseaux professionnels en France

Damien Hamard est directeur-adjoint de la Bibliothèque et des archives de l’Université d’Angers. Docteur en archivistique, il présente  l’ouvrage issu de sa thèse Des paléographes aux archivistiques, l’Association des archivistes français au cœur des réseaux professionnels (1970-2010) lors de la séance du séminaire Alma du 8 janvier 2021.

Damien Hamard commence par caractériser la période du point de vue des archivistes et de l’Association des archivistes français (AAF). Il dresse le portrait d’une profession uniforme en 1970, qui correspond à un système archivistique français traditionnel, composé d’une seule voie de formation (l’Ecole nationale des chartes) et d’une association : l’AAF.  Des évolutions sont tout de même perceptibles dès cette période : évolutions de la société – entre transparence et secret –, effervescence technologique avec les premières réflexions autour de l’usage de l’informatique et émergence d’un dispositif législatif caractérisé par la loi de 1979. La décentralisation opérée au début des années 1980 conduit à une extension du périmètre de la « fonction archives », et donc à la création de nouveaux services d’archives et de formations universitaires répondant aux besoins de nouveaux professionnels. Apparaît alors une double dichotomie dans la profession, entre vision gestionnaire et vision patrimoniale du métier, aide à la gouvernance et missions culturelles, posant la question du mandat de la profession.

Continuer la lecture de Damien Hamard : réguler, légitimer, s’affirmer. L’Association des archivistes français au cœur des réseaux professionnels en France

Community archives. Archives et identité(s) collective(s), Les spécificités d’une approche française. XIXe journée d’archivistique d’Angers

12 février 2021

En visioconférence. Inscription gratuite et obligatoire en ligne

Continuer la lecture de Community archives. Archives et identité(s) collective(s), Les spécificités d’une approche française. XIXe journée d’archivistique d’Angers

Florence Alibert, Le livre et son double : Les Eragny Press (1894-1914) de Lucien Pissarro au prisme des humanités numériques

Le séminaire Alma poursuit son exploration des vies d’archivistes et de bibliothécaires, entre trajectoires personnelles, identités et représentations professionnelles. Florence Alibert, maîtresse de conférences en humanités numériques à l’université d’Angers, ouvre la première séance de cette année universitaire le vendredi 16 octobre 2020 avec une intervention consacrée à la figure de Lucien Pissarro.

Docteure en esthétique et en philosophie de l’art, Florence Alibert travaille sur l’esthétique du livre à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle. Dans son ouvrage Cathédrales de poche. William Morris et l’art du livre, elle interroge la naissance du mouvement des private press, qu’elle propose de traduire par « presses personnelles », bien que cette traduction reste discutée dans les cercles d’histoire du livre. Florissant en Angleterre à la fin du 19e siècle, ce mouvement dont William Morris est l’une des figures de proue, s’inscrit à contre-courant de l’industrie littéraire et vise à créer des livres d’une qualité esthétique supérieure, en édition limitée et pour le plaisir d’un cercle restreint. Si la plupart des entreprises d’édition ainsi créées sont financièrement viables, elles cherchent à s’affranchir d’objectifs commerciaux trop clairs et revendiquent des choix esthétiques affirmés et facilement identifiables, alliés à un esprit de liberté et de revendications sociales.

Continuer la lecture de Florence Alibert, Le livre et son double : Les Eragny Press (1894-1914) de Lucien Pissarro au prisme des humanités numériques

PROGRAMME 2020-2021 DU SÉMINAIRE ALMA

Séance 1 : vendredi 16 octobre 2020 de 10h00 à 12h00 salle Germaine-Tillion de la Maison de la recherche Germaine-Tillion,

Florence Alibert, Le livre et son double : Les Eragny Press (1894-1914) de Lucien Pissarro au prisme des humanités numériques

Séance 2 : vendredi 20 novembre 2020 de 10h00 à 12h00 salle Germaine-Tillion de la Maison de la recherche Germaine-Tillion,
La séance est reportée au 08 janvier 2021 de 14h00 à 16h00  en visioconférence. 

Damien Hamard, Réguler, légitimer, s’affirmer : l’Association des archives français au cœur des réseaux professionnels en France