Archives de catégorie : Cadre théorique et outils

Universalité des archives, universalité de l’archivistique ? Les archives à l’aune des demandes sociétales contemporaines par Didier Devriese

Historien de formation, Didier Devriese est directeur des Archives de l’Université Libre de Bruxelles. Ses travaux portent sur l’histoire des méthodes et la théorie de l’archivistique, d’où cette communication dans le cadre de la XVIIe journée d’archivistique d’Angers interrogeant la prétendue universalité des archives via la focale des demandes sociales.

Continuer la lecture de Universalité des archives, universalité de l’archivistique ? Les archives à l’aune des demandes sociétales contemporaines par Didier Devriese

Introduction à la XVIIe journée d’archivistique d’Angers par Aurore François

Par Oriane Arrata

Aurore François est professeure en méthodologies de l’histoire et en archivistique, et responsable des archives de l’Université catholique de Louvain. Il lui revenait la charge d’introduire la XVIIe journée d’archivistique d’Angers sur le phénomène de mondialisation appliqué à l’archivistique.

Continuer la lecture de Introduction à la XVIIe journée d’archivistique d’Angers par Aurore François

Droit et déontologie : une frontière invisible ? Par Jean-François Kerléo

Par Mathilde Dumonteil et Matthieu Michelet

Professeur agrégé de droit public, auteur d’une thèse sur la transparence en droit et directeur adjoint du Centre de droit constitutionnel à l’Université Jean Moulin, Jean-François Kerléo est membre fondateur de l’observatoire de l’éthique publique. À l’occasion de la XVIe journée d’archivistique d’Angers qui s’est déroulée le 16 février 2018 à l’Université d’Angers, Jean-François  Kerléo avait en charge d’ouvrir la première partie de cette journée, portant la réflexion sur la potentielle « frontière invisible » entre droit et déontologie1.

Continuer la lecture de Droit et déontologie : une frontière invisible ? Par Jean-François Kerléo

Le dossier de l’enfant comme support de la construction identitaire de l’usager ?

Par Adelaïde Laloux

Doctorante en archivistique, mon sujet s’intitule « Le dossier personnel de l’enfant dans le secteur sanitaire et social : constitution, conservation, accès ». J’ai choisi de travailler sur les dossiers de jeunes produits dans le cadre de la protection de l’enfance et mon analyse s’appuie sur une étude de la composition des dossiers et de l’évolution des typologies documentaires à travers des échantillons consultés dans plusieurs institutions et à partir d’entretiens avec des archivistes et des travailleurs sociaux. Cette démarche permet d’appréhender la manière dont ces dossiers se construisent, sont conservés et sont rendus accessibles aux intéressés, pendant toute la durée de leur cycle de vie, de 1950 à nos jours. À partir de ce travail et dans le cadre du séminaire de l’axe 1 du laboratoire Temos « Donner un nom/Se faire un nom. Auto-construction et hétéro construction des identités individuelles et collectives. », la question de la construction de l’identité de l’usager à travers le dossier a pu être posée : de quelle manière la structuration du dossier et l’organisation de sa consultation participent à l’élaboration d’une identité pour la personne concernée ? À quels niveaux le traitement archivistique actuel appauvrit-il ou enrichit-il cette problématique ?

Dossier individuel contemporain produit par un centre départemental de l’enfance, composé d’une partie dite “administration” (dossier bleu) et d’une partie dite “observations” (sous enveloppe). Cl. A. Laloux
Continuer la lecture de Le dossier de l’enfant comme support de la construction identitaire de l’usager ?